Bulletin des Amis de l'orgue de Québec

No. 113 - Octobre 2008


Éditorial

Chers Amis de l'orgue,

Quelle saison estivale fastueuse nous avons connue sur le plan de l'orgue dans notre région! Tout d'abord, le très attendu Concours d'orgue de Québec qui a couronné Donald Hunt (que nous entendrons le 29 mars 2009 aux Saints-Martyrs-Canadiens) et Marie-Hélène Greffard, puis le stimulant et chaleureux congrès annuel de la FQAO, qui s'est tenu dans le secteur de la basilique Sainte-Anne de Beaupré et dans le Vieux-Québec. L'été s'est en quelque sorte prolongé jusqu'au début d'octobre avec la visite de Pierre Pincemaille à East-Broughton (27 septembre) et un émouvant concert en hommage à Claude Lavoie à l'occasion de ses 90 ans, donné le 5 octobre à Chalmers-Wesley par son disciple Richard Paré. Pendant ce temps, les Amis de l'orgue ont entamé leur 42e année, qui s'annonce particulièrement attrayante.

Vous trouverez dans ce bulletin des nouvelles brèves, des échos du congrès de la FQAO, les résultats du Concours international d'orgue du Canada et quelques suggestions de disques et de lecture.

L'abondance de nouvelles nous oblige à reporter au prochain numéro la suite de l'article d'Hellmuth Wolff consacré aux inventions.

Bon automne et bon début d'hiver,

Irène Brisson
Coordinatrice.

Dans ce bulletin:


Nouvelles du conseil d'administration

    Voici le nouveau conseil d'administration des Amis de l'orgue de Québec, élu le 26 septembre dernier, lors de l'assemblée générale annuelle des Amis de l'orgue de Québec : Claude Beaudry, président; Richard Paré, vice-président; Michel Boucher, trésorier; Noëlla Genest, secrétaire. Gilles Simard, directeur artistique. Irène Brisson, Jean-Charles Castilloux, Esther Clément, Louise Fortin-Bouchard, Nathalie Gagnon, Marie-Hélène Greffard, Robert Poliquin, Louise Provencher, Jean-Claude Rivard, Eric Vachon, conseillers.

    Les Amis de l'orgue de Québec remercient en votre nom Moira Hayes, qui fut membre du conseil d'administration depuis octobre 2005 et souhaitent la bienvenue à Éric Vachon, qui a étudié l'orgue avec Yvon Larrivée, Antoine Bouchard et Richard Paré. Titulaire de l'orgue de sa paroisse natale, East-Broughton, depuis 1987, il y organise chaque année des concerts de qualité. Il est également organiste assistant à la basilique Notre-Dame de Québec et enseigne la musique à la commission scolaire des Navigateurs.


Échos de nos derniers concerts

  • Le 26 avril, Pierre Bouchard donnait un récital à la basilique Notre-Dame de Québec. Au programme : Muffat, de Grigny, Bach, Franck, Messiaen et Vierne. Belle ampleur et fascinants jeux de clavier dans la musique baroque, sensibilité et délicatesse dans les Alleluias sereins de Messiaen, plénitude dans le choral en si mineur de Franck et le final de la 6e symphonie de Vierne. Bref : une belle fin de saison!
  • C'est à Dominique Gagnon que revenait l'honneur du concert « Portes ouvertes » aux Saints-Martyrs-Canadiens, le 19 septembre dernier. L'organiste de Sainte-Marie de Beauce a choisi un répertoire flamboyant et souvent méconnu, qu'il a interprété avec fougue et autorité. Aux côtés de Bach, de Brahms et de Dupré, illustrés par d'imposants diptyques en sol mineur, et de la Toccata pleine de panache de Lanquetuit, figuraient les étonnantes Variations de Jean LeBuis pour pédalier solo, tour de force de virtuosité et de raffinement, et les Nuages de Jean-Philippe Soucy, une oeuvre juvénile (l'auteur avait 20 ans) qui a frappé l'auditoire par son coloris impressionniste, ses allusions à Franck et à Wagner, et sa fin lumineuse.
  • Par contraste, le récital de Benjamin Waterhouse, présenté le 12 octobre à Saint-Roch, se voulait une « messe d'orgue » conçue à partir de diverses pièces judicieusement choisies, de compositeurs allant de Bach à Alain LeBlond. Une formule originale, servie avec intensité et profondeur par un remarquable musicien qui a permis à bien des auditeurs de redécouvrir les grandes orgues de Saint-Roch sous un éclairage nouveau.


Nouvelles brèves

  • Les frères Robert-Patrick et Claude Girard ne chôment pas. Depuis la parution de leur disque consacré à Mozart, ils donnent de nombreux concerts en duo : en octobre, ils étaient à la cathédrale de La Pocatière, à Tracadie-Sheila (Acadie), et à l'église du Christ-Roi de Saguenay. Le vendredi 7 novembre à 20h, on pourra les entendre à l'église Sainte-Geneviève (Sainte-Foy) (entrée payante) et le dimanche 9 novembre à 15h, à l'église Saint-Patrice de Rivière-Du-Loup (entrée payante).
  • Le Scherzo extrait de la Symphonie n°1 d'Édith Beaulieu a été interprété par Ryan Enright lors du Organ Festival on the Grand qui avait lieu à Kitchener-Waterloo, en Ontario en juillet dernier. De plus, sa Messe brève, qui a remporté en 2007 le prix ex-aequo du concours FideArt, a été chantée à plusieurs reprises, dans le cadre de cérémonies liturgiques, par l'ensemble Mozaïc que dirige Luc Létourneau : le 6 septembre, à l'église Notre-Dame-de-la-Garde, le lendemain, à Sainte-Marie de Beauce, le 25 octobre, à l'église Saint-Roch, dans le cadre du Festival des Musiques sacrées et le 2 novembre, à la basilique de Québec, lors de la Messe des Vétérans.


Le concours d'orgue de Québec 2008

    Un public nombreux et enthousiaste a assisté le 5 juin dernier, aux Saints-Martyrs-Canadiens, au concours d'orgue de Québec. N'ayant pu, pour des raisons professionnelles, entendre tous les participants, il m'est impossible de faire un compte rendu de cet événement.

    Le Premier prix, de 15 000 dollars, a été attribué à Donald Hunt, organiste formé à Halifax, sa ville natale, et actuellement étudiant en maîtrise à l'École de musique Schulich de l'Université McGill, sous la direction de John Grew. Il compte parmi ses professeurs Allen Wayte, Peter Togni et Jonathan Oldengarm (qui, en passant, n'a pas remporté de prix, au grand étonnement de nombreux auditeurs).

    Le deuxième Prix, de 7 500 dollars, a été remporté par Marie-Hélène Greffard, entrée dans la course une dizaine de jours avant la tenue du concours, suite au désistement d'un candidat. Née à Montmagny, Marie-Hélène Greffard détient deux Prix avec grande distinction du Conservatoire de musique de Québec (piano et musique de chambre). Elle étudie l'orgue depuis cinq ans, d'abord au Conservatoire, avec Noëlla Genest puis avec Danny Belisle, et poursuit actuellement ses études en maîtrise à la Faculté de musique de l'Université Laval sous la direction de Richard Paré.


Le congrès 2008 de la FQAO à Québec

    Le 10e congrès de la F.Q.A.O. fut un réel succès : une bonne quarantaine de participants venus de tout le Québec se sont retrouvés le 11 août à Sainte-Anne-de-Beaupré sous le signe de l'amitié, à la fois pour l'assemblée générale annuelle et pour la découverte d'instruments de la région. Le soleil s'étant mis de la partie, les congressistes ont pu marier les plaisirs de l'orgue à ceux de la nature et de l'histoire de l'art, en sillonnant les petites routes qui conduisent à Beaupré, à Saint-Joachim et en direction de Cap Tourmente.

    Cette assemblée fut aussi l'occasion de procéder au lancement du dernier disque de Pierre Bouchard, réalisé sur les deux orgues de la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré, et de prendre connaissance des publications et des enregistrements de quelques collègues.

    Après une visite guidée de la basilique, les participants ont eu droit à deux récitals : à celui, fort musical, de Marie-Hélène Greffard et François Grenier, à quatre mains à l'orgue de la crypte, et à celui de Pierre Bouchard, un des trois organistes du grand orgue de la basilique, qui avait choisi la Passacaille et fugue de Bach, des extraits du Livre d'orgue de Montréal et Cathédrales de Vierne, dont il a su recréer l'atmosphère mystérieuse. Un grand moment de musique!

    La soirée s'est poursuivie à l'Auberge Baker de Château-Richer, où la F.Q.A.O. et les Amis de l'Orgue de Québec ont rendu un bel hommage à Claude Lagacé, qui fut organiste à la basilique Notre-Darne de Québec de 1961 à 1993.

    Le 12 août, les participants ont eu le plaisir d'entendre, sous les doigts de son titulaire, Vincent Brauer, le très bel orgue à traction mécanique de Karl Wilhelm (1968), situé dans l'église Notre-Dame-du-Rosaire de Beaupré. Quelques kilomètres plus loin, dans l'église historique de Saint-Joachim, datant de 1779, Nathalie Gagnon a préparé un programme de musique essentiellement canadienne, mettant en valeur l'orgue de Napoléon Déry (1885), intact depuis sa construction.

    Après la visite du vignoble du domaine Royarnois, suivie d'une dégustation de vin et d'un copieux buffet froid, les congressistes sont retournés à Québec, pour entendre l'orgue positif Wolff du Palais Montcalm, touché par Richard Paré et présenté par le facteur d'orgue Hellmuth Wolff.

    C'est à la cathédrale anglicane Holy Trinity de Québec qu'a pris fin le congrès, avec un récital commenté de Benjamin Waterhouse, consacré à la musique d'orgue anglaise du XVIIIe siècle, interprétée sur le petit orgue English de 1790, restauré par Hellmuth Wolff et acquis en 2004 par la cathédrale. Ensuite, ce fut la présentation d'un documentaire sur DVD montrant l'historique de l'orgue Létourneau de 95 jeux du Centre Winspear d'Edmonton. Intitulé L'Opus d'Amour, ce film attachant explique comment cet instrument a vu le jour grâce à un don de deux millions de dollars d'un mécène, le docteur Stewart Davis, qui voulait, par ce geste, perpétuer la mémoire de sa femme bien-aimée, disparue après 54 ans de mariage.

    De l'avis de tous, ce 10e congrès restera gravé dans les mémoires, pour sa remarquable organisation, son ambiance et son programme diversifié. Merci au comité organisateur (Robert Poliquin et Louise Fortin-Bouchard, assistés par Nathalie Gagnon, Pierre Bouchard et Claude Beaudry) qui a accompli un travail colossal.


Le concours international d'orgue du Canada

    Du 8 au 17 octobre, avait lieu à Montréal le premier Concours international d'orgue du Canada (C.I.O.C.) L'événement a mis en présence quinze concurrents provenant de onze pays, dont le Canada. Les trois épreuves se sont déroulées à l'Immaculée-Conception, à Saint-Jean-Baptiste et à la Basilique Notre-Dame. C'est là que le 17 octobre s'est déroulée la finale au cours de laquelle cinq candidats ont défendu vaillamment et avec beaucoup d'originalité les couleurs de leur pays (Belgique, Allemagne, Grande-Bretagne, Corée du Sud, France). C'est le Français au nom prédestiné, Frédéric Champion, qui a brillamment remporté la palme (25 000 $, plus un disque réalisé par ATMA, un contrat de gestion de carrière de trois ans), suivi du Britannique Andrew Dewar (15 000 $) et de l'Allemand Jens Korndörfer (10 000 $).


Lu pour vous

    L'orgue, n° 281 (2008), consacre 88 pages à Jean Guillou, le concertiste, le compositeur et même ... le poète! Pensées judicieuses et éléments analytiques permettent de mieux comprendre le langage musical de ce fascinant musicien. Une belle contribution signée par plusieurs de ses disciples. On lira également avec intérêt une sage réflexion de Jean-Marc Leblanc sur l'orgue de Saint-Merry, dont il est le titulaire : un article qui remet les pendules à l'heure, et qui est suivi d'une impressionnante discographie des microsillons enregistrés sur cet orgue entre 1953 et 1976.


Disques reçus

  • Les deux orgues de la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré ont fait l'objet d'un très bel enregistrement par Pierre Bouchard : Deux passacailles (celle en ré mineur de Buxtehude et celle de Bach), des extraits du Livre d'orgue de Montréal côtoient Prélude, fugue et variation de Franck, les Litanies de Jehan Alain et la Toccata de la 5e symphonie de Widor. Un disque qui a beaucoup de classe!
    Pochette du disque
  • François Zeitouni, un disciple de Raymond Daveluy, nous offre, à point pour le temps des fêtes, un remarquable disque consacré aux douze Noëls pour orgue de Louis-Claude D'Aquin, parus en 1757. Enregistré à la chapelle du Grand Séminaire de Montréal, qui se prête très bien à ce répertoire du Grand Siècle, ce disque plein de fraîcheur et de tendresse trouve en François Zeitouni un interprète à la fois agile et inspiré. (disque XXI-21, XXI CD 2 1609).
    Pochette du disque


Mot de la fin

Saviez-vous que le célèbre facteur de pianos et de harpes Sébastien Erard s'intéressait aussi à notre instrument préféré ? En 1830, il installa l'orgue de la chapelle royale des Tuileries. Malheureusement, la révolution de juillet de la même année endommagea une partie des tuyaux!

Merci à mes informateurs pour les précieux renseignements qui alimentent ces colonnes et à Claude Beaudry, qui fait des miracles de mise en page!

Le prochain bulletin paraîtra en février 2009.