Bulletin des Amis de l'orgue de Québec

No. 15 - Avril 1971


Dans ce bulletin:


L'orgue Déry de Saint-Isidore de Dorchester
par Normand Picard

N. Déry
Facteur d'orgues
Québec 1889

Cette inscription placée sur la console de l'orgue constitue le seul document nous permettant d'attribuer à Napoléon Déry l'orgue de Saint-Isidore.

Les archives paroissiales nous parlent seulement d'un orgue à deux claviers acheté de Pierre Beaudoin, de Saint-Henri, le 29 novembre 1874. Cet orgue avait coûté 1 100$ et comprenait 7 jeux au grand-orgue, 3 au récit et 2 à la pédale.

Par ailleurs, l'on sait que les instruments de Beaudoin ne tenaient pas l'accord ou se détraquaient au moindre saut de température. On se souvient aussi que l'expert envoyé par la fabrique de Saint-Roch-des-Aulnaies avait refusé d'octroyer un certificat attestant la qualité de l'instrument de Pierre Beaudoin lors d'une visite à Saint-Henri le 8 septembre 1874.

On peut donc émettre l'hypothèse que Déry a soit refait l'orgue en lui ajoutant des jeux, soit construit un orgue entièrement nouveau de 14 jeux.

Voici la composition sonore de cet orgue à traction mécanique:

Grand-orgue
Récit
Montre8'
Principal (haute)8'
Bourdon8'
1Principal (basse)8'
Dulciane8'
2Gambe8'
Prestant4'
Violon4'
Flûte harmonique4'
Picolo2'
Doublette2'
Hautbois8'
FournitureIII
Tremolo
Trompette8'







Pédale

Bourdon16'


1 12 notes
2 46 notes

Traction mécanique
Accouplements: REC/GO, REC/PED, GO/PED
Signal

La douceur et la précision de la mécanique rendent cet orgue particulièrement intéressant. On dit que les organistes, partisans du retour à l'orgue à traction mécanique, auraient trouvé, en jouant cet orgue, des arguments de première valeur.

La montre du grand-orgue est très chantante. Le hautbois du récit est remarquable par sa finesse. Notre attention est aussi attirée par le buffet aux lignes simples qui s'harmmonise très bien avec l'architecture aux proportions élégantes de cette église de 1854.

On peut trouver un orgue du même genre, construit par Déry en 1897, dans l'église Saint-Michel de Bellechasse. Au devis de Saint-Isidore, il faut ajouter une flûte traversière 8' au grand-orgue, une mélodie 8' et une flûte d'amour 4' au récit et une soubasse 16' à la pédale. Là aussi les archives ne conservent aucun document concernant l'achat de l'orgue.

L'état actuel de toutes ces orgues historiques posent sérieusement le problème de la restauration de ces instruments, placés, la plupart du temps, dans des églises classées «monuments historiques».

Les quelques articles que le bulletin a publiés au cours de la présente saison auraient atteint leur but s'ils avaient contribué à éveiller l'attention des amateurs d'orgue.

Souhaitons aussi qu'un jour le ministère des Affaires culturelles, par son Service des monuments historiques, charge des experts d'étudier la situation et entreprenne ensuite la restauration de ces quelques témoins des origines de la facture d'orgues au Québec. La chose est d'autant plus possible maintenant que nous avons des facteurs qui construisent des orgues à traction mécanique et qui sont intéressés aussi à ce travail de restauration.


N.D.L.R.
Vous avez peut-être remarqué qu'au cours des articles sur les orgues historiques au Québec, nous n'avons pas parlé de Casavant Frères de St-Hyacinthe. C'est qu'il s'agit d'une maison très connue au sujet de laquelle il est facile de se renseigner.
Mentionnons que le plus vieil orgue Casavant existant, tel que construit, porte le numéro 9 et se trouve actuellement à Lacolle (au Québec) dans une église épiscopalienne.
Cet orgue, à traction mécanique, d'un seul clavier, comportant six jeux, a été construit en 1885, six ans après la fondation de Casavant Frères par Claver et Samuel Casavant.
Pour se renseigner sur l'histoire de cette maison, on pourrait consulter un article intitulé: «Casavant Frères, facteurs d'orgues depuis un siècle», dans la revue Forces, no. 2, printemps-été 1967.


Nouvelles
  • Les Amis de l'orgue de Rimouski
  • Le 23 janvier dernier, M. Pierre Boutet et l'abbé Antoine Bouchard étaient à Rimouski pour la réunion de fondation des Amis de l'orgue de Rimouski.
    À cette occasion, un conseil a été élu, lequel devra voir à l'organisation d'une telle société à Rimouski qui fonctionnera en collaboration avec le groupe de Québec.
    Les officiers élus sont:
    M. l'abbé Raoul Roy, président
    Claudette Lauzier, secrétaire
    Geneviève Paradis
    Soeur Pauline Charron, r.s.r.
    Henri Adant
    Félicitations et meilleurs voeux de succès aux dirigeants de ce nouveau mouvement.

  • Nous aimerions souligner que le 17 mai 1971 marquera le dixième anniversaire de la mort de M. Henri Gagnon qui a tellement fait pour la cause de l'orgue à Québec. Les Amis de l'orgue tiennent à rendre hommage à sa mémoire.


Jeu d'orgue
par Normand Picard

Dans le but de rendre plus complète notre documentation sur la composition de l'orgue, nous précisons ce qu'est un jeu d'orgue et ce que vient faire le mot pied dans le vocabulaire de l'orgue.


Jeu d'orgue

On entent par jeu d'orgue, une série de tuyaux faisant entendre un même timbre bien défini sur une partie ou sur toute l'étendue d'un clavier.

Le jeu de cromorne 8', par exemple, comprend 56 tuyaux faisant entendre un même timbre. De même, les 56 tuyaux d'un jeu de bourdon 8' ont tous le même timbre caractéristique.

Certaines synthèses forment un timbre bien défini et prennent un nom de jeu particulier. Le cornet, formé de plusieurs rangs de flûtes, est une de ces synthèses.

Pied

Un jeu est dit «de 8 pieds» (abréviation 8') lorsque le son entendu, en enfonçant une touche, a la même hauteur que l'on entendrait en jouant la même touche sur un clavier de piano. On pourrait aussi dire que les jeux de 8' embrassent l'étendue de la voix humaine.

Le jeu est dit «de 16'» lorsque la même touche fait entendre l'octave inférieure. Les jeux de 4', 2' font entendre l'octave, la double octave supérieure de la même touche.

Jeu-étalon

Le jeu-étalon de l'orgue, pour la hauteur des sons, est le principal 8' qui est composé de 56 tuyaux en métal à fort pourcentage d'étain et dont le plus long tuyau mesure 8 pieds à partir de la bouche.

On désignera comme jeu de 8 pieds, tout jeu sonnant à l'unisson du principal 8'.

Cela s'appliquera particulièrement pour les jeux d'anches où l'indication en pieds est purement conventionnelle. Dans le tuyau à anche, c'est l'anche elle-même et non le pavillon de résonnance qui détermine la hauteur du son.

Tuyau bouché

Nous avons dit que le principal 8' est l'étalon de la hauteur du son; cependant il arrive que des tuyaux à bouche, bien que n'ayant que 4 pieds de hauteur parlent comme des tuyaux de 8', et des tuyaux de 8' comme des 16'. La raison est que ces tuyaux sont bouchés à partir de la partie supérieure soit par une calotte mobile, permettant l'accord, pour les tuyaux en métal, soit par un tampon garni de peau pour les tuyaux en bois. Dans ces tuyaux bouchés, la colonne d'air se réfléchit à l'intérieur du corps du tuyau qui parle une octave plus bas que le tuyau ouvert.

Jeux à bouche

Le tuyau «à bouche» comprend essentiellement:

  1. la bouche, qui sert d'intermédiaire entre le pied et le corps du tuyau. Elle comporte deux lèvres: lèvre inférieure et lèvre supérieure.
  2. le biseau: sorte de langue immobile, soudée au pied mais qui laisse filtrer l'air par une étroite fente.
  3. la lumière, qui est cette étroite fente établie contre la lèvre inférieure.

Dans le tuyau à bouche, l'air pénètre par le pied du tuyau, passe à la bouche, par la lumière, se brise sur la lèvre supérieure et met en vibration le corps du tuyau.

Avant de décrire les différentes familles de jeux à bouche, il faut dire que la taille ou perce d'un tuyau est l'ensemble des rapports entre les dimensions intérieures d'un tuyau, i.e. entre la largeur et la hauteur du corps sonore.

Les jeux à bouche forment différentes familles. La raison de leur différenciation, c'est leur taille, c'est-à-dire leur diamètre, ce que l'on appelle en facture d'orgues, leur diapason.

Les différentes familles de jeux à bouche sont regroupées en trois catégories:

1. les jeux à diapason large

    Le trimbre de ces jeux rappelle celui de la flûte à bec:

    ouverts:
    • les flûtes ouvertes 8', 4', 2', 1 3/5', 1 1/3', en métal et cylindriques - parfois en bois
      • nachthorn 4', 2'
      • quarte de nasard 2'
      • tierce 1 3/5'
      • larigot 1 1/3'
      • sifflet 1'
    • les flûtes coniques 8', 4', 2 2/3' 2', 1 3/5'
      • le gemshorn est un jeu dont le timbre est un peu imtermédiaire entre celui de la flûte conique et celui du salicional.

    bouchés:
    ces jeux forment une famille que l'on nomme généralement bourdons. Ils sont faits de tuyaux bouchés en bois ou en métal.
    • bourdons complètement fermés
      • soubasse 32', 16', 8' à la pédale
      • bourdon 16' 8', 4', 2'
        • le 4' et le 2' sont appelés flûte douce 4' et flûte 2'
      • quintaton 16', 8' (de quintam tenens)
        • c'est une catégorie spéciale de bourdon à taille plus étroite qui fait entendre la superquinte.

    • bourdons demi-ouverts
      • flûte à cheminée 8', 4' et nasard 2 2/3'
        • il s'agit de tuyaux dont la calotte s'accroît d'une minuscule cheminée, ce qui rend le son plus clair.
      • flûte à fuseau 8', 4'
        • ce sont des jeux dont le tuyau cylindrique a un couvercle conique.

2. les jeux à diapason moyen

    Les principaux qui apportent, à l'orgue, son timbre caractéristique.

    • principal 32', 16', 8'
      • ces jeux portent le nom de montre lorsque les plus longs tuyaux sont en façade.
    • prestant 4' (de prae stans: se tenant devant)
      • on se sert de ce jeu pour faire l'accord de l'orgue. On accorde les tuyaux ouverts par une entaille rectangulaire pratiquée dans le haut du tuyau; en ouvrant l'entaille, on hausse le ton et, en la fermant, on l'abaisse.
    • doublette 2'
    • les mixtures qui chapeautent le plein-jeu

3. les jeux à diapason étroit

    Les violons: ces jeux émettent un son tranchant et plutôt voilé qui rappelle celui des instruments à cordes.

    • violon 16', 8', 4'
    • violoncelle 8'
    • salicional 8' (de salicis fistula: flûte de saule)
    • viole de gambe ou gambe 8'
    • dulciane 8'

La bonne réalisation des jeux à bouche dépend du facteur d'orgues. Il doit choisir le matériau (métal ou bois) adéquat, les tailles des tuyaux et ensuite faire l'harmonisation.

Pour entendre de bons spécimens de tous les jeux à bouche dont nous avons parlé, il suffit d'examiner en détail les orgues construites par nos facteurs québécois depuis quelques années. Les principaux admirables ne le cèdent en rien aux bourdons au timbre clair.