Bulletin des Amis de l'orgue de Québec

No. 23 - Janvier 1974


Dans ce bulletin:


L'orgue

Multiplication des claviers manuels

Les amateurs d'orgue s'interrogent souvent sur l'origine de la pluralité des claviers à l'orgue ainsi que du pédalier. Disons d'abord que la pluralité des claviers vit le jour au XVe siècle. Elle vient de l'assemblage de deux orgues indépendants en un grand orgue. Au cours du temps, deux types d'orgues étaient apparus à l'église: le grand orgue pour remplir la nef et un plus petit (un positif) pour accompagner le chant choral. Le grand orgue était fixé au mur. Le positif, en revanche, pouvait se poser n'importe où. Pour jouer de l'un ou de l'autre, l'organiste devait se déplacer, ce qui n'était pas commode. Pour y remédier, on plaça le positif derrière l'organiste, à la balustrade de la tribune. les deux claviers furent superposés, celui du positif au-dessous de celui du grand orgue. L'organiste pouvait désormais jouer à sa guise sur le petit ou sur le grand orgue, ou sur les deux à la fois. Plus tard, l'accouplement des claviers permet de n'actionner qu'une touche pour entendre ensemble grand orgue et positif séparé ou positif de dos (rückpositiv).

Parallèlement à cette nouveauté, on avait connu une autre forme de pluralité des claviers afin d'amener de la variété. On divisait un clavier en deux parties qui se superposaient au lieu de se succéder de gauche à droite. L'une émettait les sons graves et l'autre les aigus. Quant à la technique du demi-registre, elle consiste à diviser chaque registre en deux moitiés au troisième ut dièse.

Avec le temps, les facteurs en arrivent à construire l'orgue avec:

  • 1er clavier manuel: positif séparé (positif de dos)
  • 2e clavier manuel: grand orgue 16' ou 8' (hautpwerk)
  • 3e clavier manuel: récit (oberwerk)
    • au XIXe siècle, le récit devient expressif au moyen d'une boîte munie de jalousies actionnées par pédale.
  • 4e clavier manuel: écho (brustwerk - positif pectotal) parfois expressif
  • parfois un 5e clavier appelé solo ou bombarde où se trouvent les anches en chamade
  • pédalier 32' ou 16' dont les jeux sont parfois placés dans deux tourelles de chaque côté de l'orgue.

Débuts du pédalier

Très tôt, les orgues furent équipés de bourdons pour les notes tenues de la basse. Les tuyaux étaient actionnés non par le clavier mais des soupapes placées sur le côté gauche de l'instrument. Ce dispositif changea d'emplacement afin de laisser les mains libres. Il devint une sorte de pédalier.

Par la suite, le pédalier fut transformé en un dispositif destiné à immobiliser les touches abaissées du clavier. Ce pédalier était relié au clavier manuel par des cordelettes terminées en noeud. Ensuite, on perfectionna le système, ce qui donna naissance à ce qu'on appelle le «pédalier en tirasse».

La pédale indépendante, possédant à la fois touches et tuyaux (une gamme complète de do à si) se rencontre dès le XVIe siècle. Les facteurs perfectionnent de plus en plus ce système pour en arriver au pédalier de 32 notes avec des jeux de toutes les familles, en 32, 16, 8, 4 et 2 pieds ainsi que les mixtures.

L'amateur intéressé pourra compléter ces renseignements en consultant le livre de Friedrich Jakob sur l'orgue (Éditions Payot, Lausanne).


Nouvelles

Pro Organo - Centre régional de St-Hyacinthe

    C'est l'organiste Paul Vigeant qui a inauguré la saison, le 5 novembre dernier, en la chapelle du Séminaire de St-Hyacinthe. Le 27 novembre, Dom André Laberge donnait un récital sur le premier orgue à traction mécanique construit par Casavant en 1961. Il s'agit d'un orgue de 14 jeux qui se trouve à l'église de l'Assomption de Notre-Dame à Saint-Hyacinthe. Par la suite, les membres de ce centre pourront entendre Mme. François Aubut-Pratte et M. Yves Préfontaine.

Pro Organo - Centre régional de Joliette (Lanaudière)

    M. Paul Vigeant a donné le premier récital de la saison à l'orgue classsique, 24 jeux, traction mécanique, de la chapelle du CEGEP de Joliette. La société Radio-Canada a diffusé l'enregistrement de ce récital le 27 novembre dernier et il était intéressant d'entendre le Choral no 1 de César Franck joué sur cet instrument. En cours de saison, les membres de ce centre pourront aussi entendre d'autres organistes et musiciens de la région.

Québec - Relais du midi

    C'est l'installation d'un nouvel orgue à l'église Saint-Coeur-de-Marie de Québec qui a été l'occasion de l'initiative de présenter des concerts à l'heure du midi à cette église. Le mercredi, de 12h30 à 13h30, il y a récital donné par des musiciens québécois. Le mardi et le jeudi, il y a audition de disques. L'orgue dont il est question provient de l'église Sainte-Catherine-d'Alexandrie de Montréal qui devait être démolie. Il s'agit d'un orgue de trois claviers et de 34 jeux. M. Marcel Bertrand, de la maison Casavant, a procédé au démontage, transport, réinstallation et nettoyage de l'orgue. On a enlevé le buffet pour assurer à l'orgue une meilleure sonorité. Six jeux ont été changés et deux jeux ont été ajoutés.

    Le 28 octobre dernier, l'organiste titulaire, M. Sylvain Doyon, a donné un récital pour marquer l'installation de cet orgue. Lors du même concert, on a pu entendre la Messe du couronnement de Mozart, interprétée par la Chorale mixte de Saint-Coeur-de-Marie.


Nouvelles orgues

Ottawa, Centre national des Arts

    Le 7 octobre dernier, Albert de Klerk, organiste, compositeur et chef d'orchestre néerlandais inaugurait l'orgue construit par le facteur Flentrop de Zaandam, Pays-Bas, pour le Centre national des Arts à Ottawa. L'organiste invité avait inscrit à son programme des oeuvres de Bach, Scarlatti, Mozart et Willan et une improvisation. Les 9 et 10 octobre à la salle «L'Opéra» du centre, Albert de Klerk était soliste invité de l'Orchestre du Centre, sous la direction de Mario Bernardi, pour l'exécution du concerto pour orgue et orchestre, op 7, no 3 en si bémol majeur de G.-F. Handel ainsi que du concerto en sol mineur de Francis Poulenc.

    Cet orgue fut donné au peuple canadien en 1970 par la communauté canado-hollandaise en reconnaissance de la libération des Pays-Bas en 1945 par les troupes canadiennes. Au moment où l'annonce du cadeau était faite, un positif de six jeux était immédiatement offert. Les deux orgues ont été donnés au Centre national des Arts pour «parachever la vie musicale du centre». Quel bel exemple à proposer pour ceux qui aimeraient que le Grand Théâtre de Québec soit doté d'un orgue!

    Cet orgue de 21 jeux à traction mécanique possède deux claviers de 56 notes et un pédalier de 32 notes. Il est doté de six pédales de combinaison pour changement rapide de registre. Il a une hauteur de 24 pieds et une largeur de 16 pieds. Il pèse 3 tonnes. L'instrument a été monté sur une plate-forme de 16 pieds par 12 pieds, qui peut être déplacée sur roulettes et placée n'importe où sur la scène.

    Voici la composition sonore de cet orgue:

    Hoofdwerk (Grand-orgue)
    Bovenwerk (Positif)
    Prestant (Principal)8'
    Gedeckt (Bourdon)8'
    Roerfluit (Flûte à cheminée)8'
    Prestant4'
    Gemshoorn8'
    Roerfluit4'
    Octaaf (Prestant)4'
    Nasard2 2/3'
    Fluit (Flûte)4'
    Woudfluit (Flûte)2'
    Octaaf (Doublette)2'
    Terts (Tierce)1 3/5'
    MixtuurIV
    MixtuurIII
    Schalmeij (Chalumeau)8'
    Kromhoorn (Cromorne)8'





    Pedaal (Pédale)

    Subbas (Soubasse)16'


    Prestant8'


    Bourdon8'


    Fluit4'


    Fagot (Basson)16'


      Accouplements: POS/GO, POS/PED, GO/PED

    Voici la composition sonore du positif de six jeux:

    Holpijp8'
    Prestant4'
    Roerfluit4'
    Octaaf2'
    SesquialterII
    MixtuurII

Westmount, St. Matthias Anglican Church

    Le 4 novembre dernier, l'organiste anglais, Allan Wicks, inaugurait le nouvel orgue de la St. Matthias Anglican Church de Westmount. Il s'agit d'un orgue de 33 jeux, trois claviers, à traction mécanique, construit par le facteur Karl Wilhelm de St-Hyacinthe. L'harmonisation a été faite par M. Christoph Linde de la même maison.

    La composition sonore est classique. Il y a 9 jeux au grand-orgue dont un bourdon 16' et une trompette 8'; 9 jeux au positif avec cornet et cromorne. Le récit est expressif et a 7 jeux dont un salicional 8', dulzian 16' et schalmei 8'. La pédale est dotée de 8 jeux avec principal 16' et les anches 16', 8' et 4'.

Oka, Église abbatiale cistercienne Notre-Dame-du-Lac

    Le 9 décembre dernier, c'est Gaston Arel, organiste de Montréal, qui inaugurait les nouvelles orgues de l'église abbatiale cistercienne Notre-Dame-du-Lac (Trappe d'Oka) récemment restaurée. Étant donné qu'il s'agit d'un lieu très fréquenté, nous donnons la composition sonore de cet orgue à traction mécanique, construit par le facteur Hellmuth Wolff, de Ville de Laval.

    Grand-Orgue
    Récit (expressif)
    Montre8'
    Bourdon8'
    Flûte à cheminée8'
    Flûte à cheminée4'
    Prestant4'
    2Quinte2 2/3'
    1Nazard2 2/3'
    Doublette2'
    Doublette2'
    SesquialteraII
    CornetII
    Larigot1 1/3'
    FournitureIV
    CymbaleIII
    Trompette8'







    Pédale

    Soubasse16'


    Flûte en montre8'


    Prestant4'


    Trompette (GO)8'


    1 En tirant à demi le registre du Cornet, on a le nazard 2 2/3'

    2 En tirant à demi le registre de la Sesquialtera, on a la quinte 2 2/3'


Discographie

Le livre d'or de l'orgue français

    La courageuse petite firme Calliope a entrepris d'enregistrer les plus belles pages de l'orgue français de Titelouse à Messiaen. Les organistes choisis à date sont Louis Thiry pour Messiaen et André Isoir pour les auteurs français anciens.

    CAL 1902: Titelouse - orgue Koenig de Sarre-Union
    CAL 1801: Raison, Boyvin et Nivers - orgue de Compiègne
    CAL 1908: Couperin - orgue Isnard de St. Maximin
    CAL 1909: Marchand - orgue Isnard de St. Maximin
    CAL 1912: Grigny - orgue Isnard de St. Maximin
    CAL 1917: L'orgue français à la révolution - Orgue Clicquot de Poitiers

Intégrale Messiaen

    Signalons en particulier l'intégrale de l'oeuvre d'orgue de Olivier Messiaen en deux coffrets de trois disques. Tout a été mis en oeuvre pour une réussite parfaite. Le choix de l'orgue Metzler de St-Pierre de Genève, le soin apporté à la prise de son, le choix de l'organiste de grand talent, Louis Thiry (37 ans) que Messiaen lui-même n'hésite pas à qualifier de «héros de la musique», tout ceci crée une image de marque de qualité.

    « La nouvelle version de Louis Thiry (que Messiaen lui-même a choisi) s'impose par la science des registrations, la virtuosité digitale et l'intelligence des phrases... Une intégrale d'une valeur exceptionnelle. »
    Carl de Nys
    Diapason

    Calliope CAL 1925/27, 1928/30