Bulletin des Amis de l'orgue de Québec

No. 79 - Février 2001


Éditorial

Chers Amis de l'orgue,

Voici notre premier bulletin du nouveau millénaire! Comme toujours, nous l'avons souhaité diversifié. Aussi pourrez-vous lire l'hommage rendu par Noëlla Genest à Claude Lavoie lors du concert «portes ouvertes» du 9 septembre dernier, un compte-rendu signé Jean-Guy Proulx du concert inaugural de l'orgue Mitchell restauré de Notre-Dame de Lévis. Quelques nouvelles brèves et le traditionnel volet discographique complètent ce bulletin.

Bonne lecture, et au plaisir de vous voir au prochain concert.

Irène Brisson
Coordinatrice.

Dans ce bulletin:


Nouvelles du Conseil d'administration

Ainsi que nous vous l'avons annoncé dans le précédent bulletin, le conseil d'administration des Amis de l'orgue de Québec pour l'année 2000-2001 compte deux nouveaux membres, que nous tenons à vous présenter en quelques mots :

Robert Poliquin

    Analyste en informatique au siège social de l'Université du Québec, Robert Poliquin possède également une formation musicale, ce qui lui a permis d'entreprendre, il y a une quinzaine d'années, d'abord pour des raisons personnelles (histoire de s'y retrouver dans son importante collection de disques), puis dans le cadre d'un travail universitaire, l'informatisation de catalogues officiels des principaux compositeurs. Ce travail de moine est à la base de son site Internet intitulé Musique et musiciens qui est devenu au fil des années une source précieuse de renseignements pour tous les musiciens internautes francophones.

    Sa passion pour l'orgue l'a amené à élargir le contenu de son site Internet en recueillant le maximum d'informations sur les instruments, les facteurs, les interprètes et les compositeurs du Québec et d'ailleurs. «J'aimerais compléter la série sur les orgues du Québec, tant historiques que modernes, afin que l'ensemble puisse constituer une référence aussi complète que possible. Actuellement, certaines régions sont peu représentées (exemple : Mauricie/Lanaudière, sud et centre du Québec, Estrie, Laurentides ainsi que les différents conservatoires) mais j'espère toujours établir des contacts pour mener à bien ce projet. Aussi un appel est-il lancé à toute personne prête à m'aider à réaliser ce projet.»

    Robert Poliquin consacre chaque semaine 15 à 20 heures à ces travaux. Bravo et merci!

Paul Sacca

    Journaliste depuis 1988, Paul Sacca collabore avec plusieurs quotidiens et postes de radio et de télévision du Québec, ce qui lui a permis de couvrir des concerts et événements relatifs à l'orgue, comme le Concours d'orgue de Québec.

    Initié très jeune à la musique, il joue du piano et est l'auteur de quatre interludes liturgiques pour orgue qui paraîtront prochainement dans un recueil de sept pièces qui aura pour titre Méditations sur les mystères du Verbe éternel. Sa passion pour l'orgue remonte aux années 1970 : «Après avoir été ému par une interprétation de la Prière à Notre-Dame à la messe dominicale, je me suis mis à vouer pour cet instrument un véritable culte, qui dure encore aujourd'hui. Mon amour pour l'orgue m'a même conduit dans les plus grandes tribunes françaises où j'ai eu la chance d'entendre et de rencontrer les grands maîtres de cet art. Les Amis de l'orgue de Québec sont, pour moi, l'occasion de m'impliquer directement dans un milieu qui me fascine littéralement.»


Hommage à Claude Lavoie
par Noëlla Genest

À quelques mois du 4e concours d'orgue de Québec (14 juin 2001) , il nous a paru à propos de publier l'hommage qui a été rendu à son instigateur par Noëlla Genest lors du concert inaugural de la présente saison, le 9 septembre. Ce texte complète celui qui a été publié dans Mixtures et qui concernait un autre hommage à Claude Lavoie, rendu également par Noëlla Genest en juillet 2000 dans le cadre du congrès de la FQAO et du RCCO.

Je remercie les Amis de l'Orgue de Québec de me faire l'honneur de présenter cet hommage à celui qui fut mon maître, monsieur Claude Lavoie.

Nous honorons aujourd'hui monsieur Claude Lavoie dont toute la vie a été consacrée à l'orgue. Déjà, au cours de vos études, monsieur Lavoie, votre professeur monsieur Tardif détectait votre grand talent et, sous sa tutelle, vous remportiez le «Prix d'Europe» en 1942. De là, grâce à la bourse octroyée, vous vous êtes orienté vers Nadia Boulanger et E. Power Biggs aux Etats-Unis et quand la guerre fut terminée, vous êtes allé à Paris chez André Marchal et Gaston Litaize.

De retour au pays, une brillante carrière s'amorce. Organiste-titulaire à Beauport et plus tard à Saints-Martyrs-Canadiens, vous êtes l'instigateur de l'orgue néoclassique qui sonne en cette église depuis 1960. Permettez-moi ici une parenthèse importante au sujet de l'orgue de l'église Saints-Martyrs-Canadiens. Grâce à vous, monsieur Lavoie, cet instrument a contribué à inspirer le renouveau esthétique de l'orgue au Québec en favorisant le passage de l'orgue romantique à l'orgue néoclassique. Sous vos doigts, monsieur Lavoie, et ceux de votre successeur Richard Paré, cet instrument a rehaussé la qualité des célébrations liturgiques. Grâce à la diversité de ses jeux, les organistes l'ont privilégié tant pour les concerts solo que pour accompagner de grandes formations. Les Amis de l'orgue de Québec ont produit ici leurs premiers concerts et bien d'autres; ils y ont même célébré leur trentième anniversaire avec orchestre en 1997. Au plan pédagogique, l'instrument de Saints-Martyrs a maintes fois été choisi pour les examens terminaux du Conservatoire et de l'Université. À cause de cette valeur pédagogique, plusieurs organistes maintenant professionnels y ont reçu une partie de leur formation en s'exerçant pour des concerts ou des examens. Bref, à cause de votre initiative, monsieur Lavoie, l'orgue de Saints-Martyrs est considéré aujourd'hui comme une valeur patrimoniale. Grâce aussi à votre don plus récent, cet orgue sera modernisé par l'ajout d'un combinateur électronique avec séquenceur au début de l'an 2001. Notons que cette nouvelle technologie informatique doit maintenant s'appliquer à l'orgue comme à tous les autres secteurs de la société.

Revenons maintenant à votre carrière. Vous avez donné de nombreux récitals et inauguré plusieurs instruments. Vous avez tenu la partie d'orgue avec l'Orchestre symphonique de Québec et le Boston Symphony Orchestra; vous avez participé à de nombreux concerts avec l'orchestre de chambre de Radio-Canada et accompagné plusieurs chorales. Vous vous rappelez avec joie les nombreuses prestations du Messie de Haendel avec le chœur de l'Université Laval où vous réduisiez à l'orgue la partition d'orchestre! Votre sens du rythme et de la registration s'en donnaient à cœur joie. Vous avez prêté votre concours lors de concerts organisés par les Jeunesses Musicales du Canada et, en 1965, vous avez été invité à donner le concert inaugural du Congrès du Royal Canadian College of Organists à Hamilton, sans compter les microsillons, le disque compact et le grand nombre d'arrangements pour orgue et pour chœur que vous avez réalisés.

Au plan pédagogique, durant les vingt-sept années où vous étiez professeur au Conservatoire, vous avez formé plusieurs organistes qui, aujourd'hui, continuent votre œuvre dans la carrière d'interprète, de compositeur ou de pédagogue. On pense ici à Sylvain Doyon, Robert Girard, Jacques Montgrain, Denis Bédard, Dom Richard Gagné, Richard Paré et moi-même. Vous avez aussi guidé l'abbé Antoine Bouchard au début de ses études.

Pour couronner cet œuvre, voilà que, en 1989, grâce à votre généreuse donation, vous mettez sur pied la Fondation qui porte votre nom et qui administre le Concours d'Orgue de Québec. Ce concours, d'un très haut niveau, se déroule tous les trois ans et est un précieux stimulant pour les jeunes en fin d'études, grâce aux généreux prix qui y sont rattachés.

Aussi, à la suite du Gouvernement du Québec qui vous a fait chevalier de l'Ordre national du Québec en 1990 et de la Fédération québécoise des Amis de l'Orgue qui vous a nommé membre honoraire lors de son congrès 2000, les Amis de l'Orgue de Québec veulent, à leur tour, vous honorer et vous remercier chaleureusement pour tout votre dévouement à la cause de l'orgue.


Concert inaugural du grand orgue Mitchell (1870) de Notre-Dame de Lévis
par Jean-Guy Proulx

Nos lecteurs ont trouvé dans le précédent numéro de Mixtures (décembre 2000) le compte-rendu, par Jacquelin Rochette, de la restauration de ce bel instrument, ainsi que sa composition. Jean-Guy Proulx, organiste titulaire à la cathédrale de Rimouski et professeur au Conservatoire de musique de Québec nous fait revivre un événement attendu avec impatience par les professionnels et les amateurs d'orgue de la région de Québec : le concert inaugural offert en reconnaissance aux souscripteurs, au programme duquel figuraient des œuvres de Bach, Dethier, Vierne, Reed, Debussy, Lefébure-Wély, Henri Gagnon et Elgar. Un autre concert a suivi, le 23 septembre, avec un programme différent.

Une soirée inoubliable, un événement historique : le 20 septembre 2000, le titulaire, Dany Wiseman et Benjamin Waterhouse ont donné conjointement le concert inaugural du grand orgue Mitchell de Notre-Dame de Lévis. Une foule nombreuse a pu apprécier le jeu des interprètes et surtout goûter aux sonorités chaleureuses de cet instrument qui renaît. Je citerai ici un extrait du Compte rendu de la réception officielle des travaux de restauration, rédigé par quatre membres du comité des orgues de la Fondation du patrimoine religieux du Québec, et qui traduit bien l'ampleur de l'événement :

«Le résultat, tant sur le plan technique qu'artistique est d'un très haut niveau. Chaque jeu chante avec personnalité et distinction et les ensembles sont harmonieux. L'orgue sonne, plein sans être forcé, lumineux, franc sans être agressif et le tout se déploie dans une élégance du mouvement des sons. Nous reconnaissons dans ce travail le plan original de Mitchell qui a été respecté, avec quelques adaptations nécessaires. Cette restauration à l'authentique marque un grand moment pour Lévis et un grand moment pour le Québec. L'orgue de Notre-Dame de Lévis marque également un pas déterminant dans les futures restaurations d'orgues à l'authentique.»

Voilà, me semble-t-il, un nouveau joyau de notre patrimoine musical et artistique.


Nouvelles brèves

Concerts d'orgue

    Voici d'abord quelques concerts d'orgue qui s'ajoutent à Québec et, à l'occasion, à l'extérieur, à ceux des Amis de l'orgue :

  • Dimanche 25 février, 14 heures
    église Saint-Frédéric de Drummondville (instrument entendu lors du dernier voyage des Amis de l'orgue)
    récital de Denis Bédard.
  • Samedi 17 mars, 14 heures
    église Sainte-Victoire de Victoriaville
    récital de Francis Gagnon (organiste entendu lors du même voyage) et le saxophoniste Jacques Patoine.
  • Jeudi 22 mars, 20 heures
    église à confirmer
    concert des professeurs du Conservatoire de Québec, avec, notamment, la participation à l'orgue, de Noëlla Genest, Irène Brisson et Robert Girard. Au programme, des œuvres de Bach, Buxtehude, Kuhnau, Brahms, et d'autres.
    Entrée libre.
  • Vendredi 27 avril et lundi 30 avril, 19h30
    Conservatoire de musique de Québec, studio 29
    classe d'orgue de Noëlla Genest.
    Entrée libre.
  • Dimanche 29 avril, 20 heures
    maison provinciale des frères maristes à Iberville
    récital de Claude Girard.
  • Dimanche 6 mai, 14 heures
    chapelle des Frères du Sacré-Coeur de Victoriaville
    récital de Michelle Quintal et l'altiste Alexis Dyachkov.

Quelques concours d'orgue et stages d'été

  • Les organistes québécois attendent avec impatience le déroulement du concours d'orgue de Québec. Comme vous vous en doutez, nous y reviendrons dans le prochain bulletin.
  • Toronto accueillera du 7 au 10 juillet un concours d'orgue réservé aux organistes canadiens nés après janvier 1971. La date limite pour s'inscrire et envoyer sa cassette pour l'épreuve éliminatoire est le 1er mars. On trouvera de plus amples renseignements sur le programme et sur les règlements du concours sur le site Internet de la RCCO ou à l'adresse suivante :

    National Organ Playing Competition
    RCCO National Office (David Cowan)
    112 St. Clair Avenue W., Suite 403
    Toronto, Ontario, Canada M4V 2Y3
  • Félicitations à Vincent Boucher de Montréal, qui a remporté le concours d'orgue John Robb 2000.
  • Sur le plan international, voici les résultats du concours de Chartres 2000 : côté interprétation, c'est le Français Erwan Le Prado qui a remporté le Grand Prix, le Second Prix étant décerné à l'Italien Roberto Antonello. Un seul candidat a été retenu pour l'improvisation. Il s'agit de Jean-Charles Robin, qui a remporté le Second Prix et le Prix du public.
  • Toujours en France, aura lieu à Biarritz les 18, 19, 20 et 21 avril le Prix André Marchal, un concours international consacré à l'improvisation et à l'interprétation. À suivre.
  • Pour ceux qui ont des projets de vacances ou qui se cherchent des idées de perfectionnement, voici quelques annonces de cours d'été au Québec et en France, pour joindre l'utile à l'agréable.
    • Contrairement aux années précédentes, l'académie internationale d'orgue et de clavecin de Rimouski est devancée et aura lieu du 17 au 22 juin.
    • L'académie estivale d'orgue de McGill se déroulera du 16 au 26 juillet à Montréal.
    • La 3e académie d'été de Beaufort-en-Vallée (Maine-et-Loire) se tiendra du 1er au 7 juillet 2001 et sera consacrée à l'interprétation et à l'improvisation, avec Jan-Willem Jansen et Henri-Franck Beaupérin.
    • Un stage d'orgue aura lieu à Saessolsheim (près de Strasbourg) de la fin juillet jusqu'au 4 août 2001. Parmi les professeurs figurent Jean Boyer, Freddy Eichelberger, Jan Willem Jansen, Francis Jacob et Claude Roser.


Disques et parutions

Vu chez le disquaire

  • Bach, L'Art de la fugue par André Isoir à l'orgue de Saint-Cyprien dans le Périgord (Calliope CAL 9719).
  • John Bull : 16 œuvres pour clavier par Kevin Komisaruk, à l'orgue Hellmuth Wolff de l'église Saint-Jean-L'Évangeliste de Montréal (ATMA ACD22239). C'est le premier enregistrement de ce jeune organiste inscrit au doctorat auprès de John Grew. Pour ceux qui aiment la musique de la fin de la Renaissance anglaise.
  • La compagnie Naxos poursuit son intégrale consacrée à l'œuvre d'orgue de Marcel Dupré, que se partagent plusieurs interprètes, et en est à son 11e disque. Une excellente initiative qui tombe à point pour le 30e anniversaire de la mort du grand interprète, pédagogue et compositeur français.
  • Pour ceux qui ont tout et qui veulent sortir des sentiers battus : une série d'œuvres concertantes parfois insolites et rarement entendues, enregistrées par l'organiste allemand Franz Hauk, au grand orgue Klais de la cathédrale d'Ingolstadt (Allemagne), avec l'orchestre philharmonique d'Ingolstadt, dirigé par Alfredo Ibarra. Sous le titre Triumphal music for organ and orchestra, se cachent la Fantaisie sur l'hymne national russe et la Suite Concertante de Gounod, la Fantasie triomphale de Théodore Dubois, l'Adoration de Guilmant et le Grand Choeur dialogué de Gigout (GMCD 7185).

    Les mêmes interprètes nous offrent également la Symphonie Concertante du compositeur belge Joseph Jongen et le Concerto op. 31 ainsi que Cortège et Litanie de Marcel Dupré (GMCD 7195).

    Un troisième disque de cette collection (GMCD 7182) nous permet de découvrir l'Alleluia pour orgue et orchestre op. 112 de Jongen et son Hymne op.78 ainsi que le Concerto en mib mineur op.35 du compositeur américain Horatio Parker (1863-1919), qui compta Rheinberger parmi ses professeurs.

Écouté pour vous

  • L'Apparatus musico-organisticus de Georg Muffat (1653-1704) par Martin Haselböck.

    Deux excellents enregistrements de la collection Organ Encyclopedia de Naxos (8.553917 et 8.553990). Le premier disque, enregistré sur le bel orgue baroque de l'abbaye de Klosterneuburg (Autriche) comprend les huit premières toccatas du compositeur savoyard, formé à l'école de Lully et de Pasquini. Le deuxième met en valeur l'orgue (1730) de la collégiale de Zwettl, également en Autriche. Il comprend les quatre dernières toccatas du recueil ainsi que la chaconne, la passacaille et la Nova Cyclopeias Harmonica de Muffat. Sans tomber dans le maniérisme ni dans une virtuosité gratuite, Martin Haselböck rend justice à ces pages parfois extravagantes et toujours hautes en couleurs. Beau, bon, pas cher!

  • Le deuxième volume de l'intégrale en cours des vingt sonates pour orgue de Joseph Gabriel Rheinberger (1839-1901) par Wolfgang Rübsam, toujours chez Naxos (8.554213).

    Enregistré à la cathédrale de Fulda (Allemagne), ce disque qui tombe à point pour le centenaire de la mort du compositeur, qui passa une grande partie de sa carrière à Munich, me laisse cependant un peu sur ma faim : peut-être une certaine réserve de l'interprète, lauréat 1973 du concours international de Chartres, que l'on connaît mieux dans le répertoire baroque (Bach notamment), y est-elle pour quelque chose. Les œuvres sont belles quoique d'intérêt inégal et soigneusement interprétées, mais me semblent parfois un brin empesées et académiques. Les trois premiers enregistrements sont actuellement disponibles. Il existe une autre intégrale en cours - que je n'ai pas entendue - des sonates de Rheinberger par Bruce Stevens sur des instruments américains.

Parutions

  • Les Éditions Cheldar viennent de publier le Concerto pour orgue et orchestre à cordes de Denis Bédard, qui fut créé en juillet dernier par Richard Paré et les Violons du Roy, ainsi que sa toute nouvelle œuvre d'orgue, Trois Voluntaries.
  • Martin Haselböck, déjà mentionné, a terminé son édition complète des œuvres pour orgue de Franz Liszt en dix volumes avec commentaires et annotations pour le compte d'Universal Edition de Vienne.
  • Les Éditions musicales Chanvrelin viennent de publier les 12 fugues pour orgue op.1 de Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809), cet organiste de la cour impériale de Vienne, qui fut un des professeurs de Beethoven. Musique sans prétention mais fort pratique pour répertoire dominical ou pour un petit rappel.


L'intégrale Bach de Michael Radulescu

Une nouvelle intégrale de l'œuvre d'orgue de Bach est en cours d'enregistrement. Elle est signée Michael Radulescu à l'orgue Ahrend de l'ancienne église du Collège des Jésuites et de la Cour épiscopale de Porrentruy (Suisse) et comprendra deux séries de 10 disques compacts. Elle est vendue uniquement par souscription : le prix de chaque série de 10 CD est de 250 francs suisses. Un disques échantillon est disponible au prix de 20 francs suisses. Pour informations et souscription :

Fondation Axiane
CH 2900 Porrentruy (Suisse)
Adresse électronique : info@axiane.ch
Site Internet : www.axiane.ch


Nécrologie

Adrien Girard (1912-2000)

    Le 28 décembre dernier est décédé Adrien Girard, un pionnier de la musique à Rivière-du-Loup.

    Né en 1912, diplômé de l'Université Laval en 1932, il succède dix ans plus tard à son frère Willie comme organiste à l'église Saint-Patrice de Rivière-du-Loup, poste qu'il occupera jusqu'en 1979, soit durant 47 ans. Adrien Girard sera également durant trente ans directeur musical de l'harmonie de Rivière-du-Loup et enseignera le piano et de nombreux instruments à vent, formant ainsi plusieurs générations de musiciens dans la région du Bas-du-Fleuve. Il laisse dans le deuil cinq enfants, dont les organistes bien connus Claude Girard - son successeur à Saint-Patrice - et Robert, organiste à Saint-Dominique de Québec. À sa famille, les Amis de l'orgue de Québec expriment leurs sympathies.

Bengt Hambraeus (1928-2000)

    Né à Stockholm, le compositeur, organiste et musicologue Bengt Hambraeus a étudié la composition avec notamment Krenek et Messiaen. Après avoir travaillé pour la radio suédoise, il s'installe au Canada et enseignera à l'Université McGill à partir de 1972. S'étant illustré dans les techniques électroniques et dans la composition pour diverses formations instrumentales et vocales, on lui doit également plusieurs œuvres pour orgue soliste, concertant ou avec bande magnétique, ainsi que des recherches sur l'histoire de l'instrument. Ses Cinq pièces de 1969-1975 comprennent une Toccata-Monumentum per Max Reger; quant à son Livre d'orgue de McGill (1980-1981) composé spécialement pour l'orgue Hellmuth Wolff de la salle Redpath de l'Université McGill, il rend hommage aux grands maîtres de la tradition classique française, tout en exploitant un langage très contemporain. Il a été enregistré par John Grew (McGill Records 85024).


Les bulletins des Amis de l'orgue sur Internet

Robert Poliquin a eu l'heureuse idée de transcrire et de lancer dans le cyberespace les 78 bulletins des Amis de l'orgue de Québec, publiés depuis mars 1968. La collection, entreprise à rebours, est maintenant entièrement disponible, et dotée d'un index alphabétique. Une véritable mine d'or qui témoigne une fois de plus du dynamisme de notre association et de ses membres! On y accède à l'adresse suivante :

http://infopuq.uquebec.ca/~uss1010/orgues/baoq.html

Que nos lecteurs qui n'ont pas accès à Internet ne se sentent pas exclus : il y a des postes de consultation gratuits à la Bibliothèque de l'Université Laval, à la Bibliothèque du Conservatoire de musique de Québec, ou moyennant une modeste contribution dans la plupart des bibliothèques municipales de la région, qui offrent également l'initiation à la «navigation».


Mot de la fin

Je remercie sincèrement Noëlla Genest, Robert Girard, Robert Poliquin et Jean-Guy Proulx pour leur précieuse collaboration et documentation, ainsi que Claude Beaudry, toujours fidèle au poste pour la mise en page.

Le prochain bulletin paraîtra en juin. Vos textes et annonces de concerts sont toujours les bienvenus. Date de tombée : 10 mai.