Roy Thomson Hall

Toronto, Ontario

Description
[Français / English]
Composition sonore
Stop List
Discographie
Recordings
Retour
Return


[Roy Thomson Hall, Toronto, ON.] Kney, 1982

[cliquer sur l'image ou ici pour obtenir une version agrandie]
[click on the image or here to obtain a larger picture]



L'orgue de la salle Roy Thomson, comprenant 73 jeux répartis sur 4 claviers, a été construit par Gabriel Kney et son personnel de London (Ontario), Canada. Ses 5,207 tuyaux en font l'un des plus grands orgues à traction mécanique construits en Amérique du Nord. Après 20,000 heures de travail, l'orgue fut complété pour la soirée d'ouverture de la salle, le 13 septembre 1982, et fut inauguré avec le «Concerto pour orgue et orchestre» de Poulenc avec Hugh McLean comme soliste.

Le buffet mesure 35 pieds (10.7m) de hauteur, 32 pieds (8.7m) de largeur et 12 pieds (3.6m) de profondeur. Il est installé au deuxième balcon au-dessus du niveau de l'orchestre, espace qui était déjà prévu lors de l'élaboration des plans originaux de la salle.

L'architecte de la salle, Arthur Erickson, a travaillé en collaboration avec Gabriel Kney dans l'élaboration des aspects visuels de l'instrument. Derrière une façade de style contemporain, les divisions sonores sont placées selon le modèle traditionnel et musicalement éprouvé du «Werkprinzip». Au centre, au-dessus de la console et derrière les volets de plexiglas, on retrouve le «Brustwerk». Au-dessus de celui-ci et derrière la grande série de volets en plexiglas, on retrouve le «Swell». Les tuyaux de façade de la section la plus élevée proviennent du Praestant 8' de l'«Oberwerk». Du côté droit se trouve le «Great» identifié par les grands tuyaux du Praestant 16'. L'extrême gauche contient les tuyaux de la «Pedal».

Andrew Davis, Hugh McLean, Gabriel Kney et d'autres consultants ont collaboré à la conception finale de l'instrument qui se devait d'être un instrument soliste et un instrument d'ensemble pour exécution avec orchestre et chœur. La conception inclut, en plus d'une console à traction mécanique, une seconde console à traction électrique placée au niveau de l'orchestre. Cette caractéristique permet le choix de la traction en fonction du style spécifique de musique à exécuter, ou en fonction de circonstances spéciales telles l'exécution de la Symphonie en do mineur, avec orgue, de Saint-Saëns avec Andrew Davis qui agit comme soliste et chef d'orchestre.

Cet usage alternatif des deux tractions est l'une des innovations que Gabriel Kney a développées au cours des dernières années. La console mobile possède une apparence spatiale et les habituels tirants des registres ont été remplacés par des boutons carrés qui s'illuminent lorsqu'ils sont enfoncés. Ils sont arrangés sur une surface inclinée des deux côtés des claviers manuels permettant ainsi un contact visuel maximal entre l'organiste et le directeur.

L'acoustique d'une salle de concert est excellente pour la musique orchestrale mais elle est jugée trop «sèche» lorsqu'on en vient à la musique d'orgue laquelle requiert moins de précision et des temps de réverbération plus longs. Comme l'orgue faisait partie des plans originaux, l'acousticien de la salle, Dr. Theodore Schultz, a prévu l'utilisation de bannières rétractables qui retiennent le son lesquelles, lorsque complètement retirées, permettent une augmentation du temps de réverbération dans la salle.

[cliquer sur l'image ou ici pour obtenir une version agrandie]


The four-manual, 73-stop, Roy Thomson Hall organ was built by Gabriel Kney and his staff, of London (Ontario), Canada. With 5,207 pipes, it is one of the largest tracker organ (mechanical key action) built in North America. After 20,000 hours of labour, the organ was completed for the Gala opening of Roy Thomson Hall on September 13, 1982, and introduced with Poulenc's Concerto for Organ and Orchestra, with Hugh McLean as soloist.

Space for the free-standing instrument, which measures 35 feet (10.7m) high, 32 feet (8.7m) wide and 12 feet (3.6m) deep, was provided in the original plans of the hall, two balconies above the orchestra stage.

Roy Thomson Hall's design architect Arthur Erickson and Gabriel Kney collaborated on the visual aspects of the instrument. Behind its contemporary façade, the traditional and musically proven placement of the tonal divisions (the «Werkprinzip») is clearly recognisable. In the center above the keyboards and behind the plexiglass louvers is the «Brustwerk». Above the «Brustwerk» and behind the larger group of plexiglass louvers is the «Swell»Organ. The façade pipes of the very top section are the Peaestant 8' of the «Oberwerk». To the right of the center is the location of the «Great» organ, indicated by the large pipes of the Peaestant 16'. The extreme left houses all the «Pedal» pipes.

Andrew Davis, Hugh McLean and Gabriel Kney, with other consultants, collaborated on the final design which required that the instrument be suited to virtuoso performances as well as ensemble use with orchestra and choir. The design includes, in addition to the mechanical action, an electric key action, playable from a console on the orchestra stage. This provides the choice of key action as it applies to the specific styles of music, or special circumstances, such as a performance of Saint-Saëns's «Organ» Symphony in C minor with Andrew Davis as both conductor and soloist.

This alternate use of actions is one of the innovations Gabriel Kney has developed in recent years. The mobile console has a space-age appearance, with traditional stop knobs replaced by square buttons which light up when pressed. These are arranged on an inclined surface on both sides of the keyboards, allowing for the maximum visual communication between performer and conductor.

Concert hall acoustics which are excellent for orchestral music are often too «dry» for organ sound, which demands less crispness and longer reverberation times. With the organ as part of the original plans, the acoustician for Roy Thomson Hall, Dr. Theodore Schultz, has provided movable sound-absorbing banners which, when fully retracted, allow the hall's reverberation time to increase.

[click on the image or here to obtain a larger picture]


Composition sonore / Stop List

I. Positiv

II. Hauptwerk

Pommer16' Praestant16'
Praestant8' Bourdon16'
Gedeckt8' Oktav8'
Quintad8' Rohrflöte8'
Oktav4' Gross Nazat5 1/3'
Flachflöte4' Oktav4'
Nasat2 2/3' Spitzflöte4'
Oktav2' Gross Tierce3 1/5'
Blockflöte2' Quint2 2/3'
Tierce1 3/5' Oktav2'
Larigot1 1/3' MixturV
TerzianII ScharffIV
ScharffIV CornetV
Rankett16' Trompete16'
Krummhorn8' Trompete8'
Tremulant




III. Swell
(expressive)

IV. Brustwerk
(expressive)

Salicional8' Erzahler8'
Celeste8' Erzahler Celeste8'
Hohlflöte8' Holzgedeckt8'
Prinzipal4' Offenflöte4'
Koppelflöte4' Prinzipal2'
Flauto Veneziano2' Sifflöte1'
Oktav1' TerzzimbelIII
SesquialteraII Musette16'
FournitureIV Vox Humana8'
ZimbelIII Rohrschalmey4'
Basson16' *Zimbelstern
Trompette8'

Hautbois8'

Clairon4'

Tremulant




Trompeteria
(flottant / floating
en chamade)

Pedal

Trompeta Magna (treble)16' Untersatz32'
Trompeta de Batalla (bass)8' Prinzipal16'
Trompeta de Batalla (treble)8' Subbass16
Bajoncillo (bass)4' Quintbass10 2/3'


Oktav8'


Gedecktbass8'


Choralbass4'


Koppelflöte4'


Nachthorn2'


HintersatzIV


MixturVI


Bombard32'


Posaune16'


Trompete8'


Schalmey4'




Discographie / Recordings:


retour au menu