Biographies d'organistes d'aujourd'hui
Biographies of today's organists



D


Marc D'Anjou

Text in English

Né à Gagnon en 1964, Marc D'Anjou s'inscrit au Conservatoire de musique du Québec à Rimouski, en septembre 1976. Parallèlement à ses études d'orgue avec Jacques Montgrain, il y étudie le piano et le clavecin. En 1980, il remporte les finales nationales en orgue, catégorie junior, du Concours Baldwin de Toronto. Il termine ses études en 1986, avec un Premier prix à l'unanimité du jury. Par la suite, il étudie l'improvisation avec Dom Richard Gagné et Rachel Laurin, ainsi que l'improvisation et le répertoire français à Paris avec Jean Galard. En 1992, il offre une prestation remarquable comme finaliste à la première édition du Concours d'orgue de Québec.

De 1986 à 1992, Marc D'Anjou travaille la facture d'orgue pour la firme Orgues Marcel Bertrand. Durant la même période, il obtient le poste d'organiste co-titulaire à l'église Saint-Jean-Baptiste de Québec et y est promu titulaire en 1991, poste qu'il conserve jusqu'en 1993. Accompagnateur de nombreux ensembles vocaux, il travaille avec le Chœur de l'Université Laval et avec le Chœur symphonique de Québec.

En décembre 1993, il est nommé, par voie de concours, organiste-titulaire à la basilique cathédrale de Québec. En mai 2010, il décide de poursuivre sa carrière dans la région de Vancouver où il devient directeur musical de la South Burnaby United Church en octobre 2010. En mai 2012, il est de nouveau nomm, cette fois par acclamation, titulaire à la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec.

Marc D'Anjou a été membre des conseils d'administration des Amis de l'orgue de Québec et de la Fondation Claude Lavoie, ainsi que responsable diocésain de LAUDEM-QUÉBEC et fondateur de la section Québec de cette société. Il est à l'origine des séries de récitals d'orgue à la basilique Notre-Dame.

Il compte à son actif des enregistrements à la Société Radio-Canada, dont une première radiophonique des œuvres d'Édouard Commette, œuvres qui ont été mises sur disque en juillet 1997. Il a donné de nombreux concerts tant au pays qu'à l'étranger, dont une quinzaine d'inaugurations.

retour au menu retour au début

 

Born in Gagnon in 1964, Marc D'Anjou enrolled at the Québec Conservatory of Music in Rimouski in September 1976. At the same time he pursued his organ studies with Jacques Montgrain, he studied piano and harpsichord. In 1980, he won the junio organ competition finals at the Baldwin Competition in Toronto. He completed his studies in 1986 with a First prize awarded unanimously by the jury. Afterwards, he studied improvisation with Dom Richard Gagné and Rachel Laurin, and improvisation and French repertoire with Jean Galard in Paris. In 1992, he presented a noteworthy performance as finalist in the first edition of the Quebec Organ Competition.

From 1986 to 1992, Marc D'Anjou learns organ building techniques with the firm Orgues Marcel Bertrand. During the same period, he is appointed co-organist at Saint-Jean-Baptiste Church in Québec City and main organist in 1991. a fonction he held until 1993. As accompanist for several vocal ensembles, he worked with Laval University Choir and with the Quebec Symphonic Choir.

In December 1993, he is appointed, by competitive examination, as main organist of Notre-Dame Basilica-Cathedral in Québec City. In May 2010, he decided to pursue his carreer in the Vancouver region where he became, in October 2010, musical director at the South Burnaby United Church. In May 2012, he is again appointed, this time by acclamation, as main organist at the Notre-Dame Basilica-Cathedral in Québec City.

Marc D'Anjou has been a board member of Amis de l'orgue de Québec and the Claude Lavoie Foundation, and the diocesan leader of LAUDEM-QUÉBEC and founder of the Quebec section of this society. He was responsible for setting up organ recital series at the Notre-Dame Basilica.

To his credit, he has many recordings with the CBC, among which is a radio première of Edouard Comette's works that were recorded in July 1997. He gave many recitals both at home and abroad. He also inaugurated about fifteen organs.

retour au menu retour au début


Raymond Daveluy

Text in English

Né à Victoriaville (Québec), le 23 décembre 1926, il a reçu, dès 1937, sa première formation musicale auprès son père, Lucien Daveluy, qui était organiste et chef de musique à Victoriaville.

Raymond Daveluy a fait ses études à Montréal avec Gabriel Cusson (1939-1946, matières théoriques) et Conrad Letendre (1942-1948, orgue). En 1948, il obtient le Prix d'Europe et poursuit ses études d'orgues à New York avec Hugh Giles. Depuis 1946, il donne des récitals d'orgue au Canada, aux états-Unis, en Europe et même en Asie. Il a été membre de jurys de plusieurs concours internationaux: Munich (1971), Philadelphie (1977), St. Alban's (1979, 1985) et Chartres (1986). En juin 1998, il était juge au Concours international d'orgue de Calgary.

Il a été, en 1959, le premier organiste nord-américain à participer au concours d'improvisation international de Haarlem (Hollande), dont il fut le lauréat.

à Montréal, Raymond Daveluy a successivement occupé les fonctions d'organiste dans les églises Saint-Jean-Baptiste (1946-1951), Immaculée-Conception (1951-1954) et Saint-Sixte (1954-1959), avant d'être nommé, en 1960, premier titulaire du prestigieux orgue Beckerath de la basilique de l'Oratoire Saint-Joseph.

Raymond Daveluy a enregistré plusieurs disques d'oeuvres de Bach, de Marchand, de Corette, de Franck, de Liszt et de Daquin.

Compositeur, Raymond Daveluy a écrit des oeuvres pour orgue maintenant publiées aux Éditions Jacques Ostiguy et aux Éditions Europart-Music et jouées dans plusieurs pays. Il est compositeur agréé du Centre de musique canadienne. Il a contribué à enrichir le répertoire de son instrument avec près d'une quinzaine d'oeuvres. Il a également composé une sonate pour orgue et trompette, un quintette pour piano et cordes, des oeuvres chorales. Plusieurs de ses oeuvres ont été enregistrées sur disques, notamment le concerto pour orgue et orchestre et, depuis peu, ses cinq sonates pour orgue sur étiquette SRC.

Raymond Daveluy est membre-fondateur des Mélodistes Indépendants, un regroupement de créateurs pour une musique moderne accessible, qui a reçu un remarquable appui du public lors de sa fondation en 1995 et qui a publié récemment le livre Pour l'amour de la musique.

En plus de sa carrière de compositeur et de virtuose, Raymond Daveluy a été jusqu'en 1988 professeur d'orgue et d'improvisation aux Conservatoire de Trois-Rivières et de Montréal, deux institutions dont il fut le directeur, la première de 1970 à 1974 et la seconde de 1974 à 1978. Parmi ses élèves, on note Pierre-Yves Asselin, Paul Crawford, Mireille Lagacé, Lucienne L'Heureux-Arel et Rachel Laurin.

Son importante participation à la vie musicale canadienne a été reconnue à plusieurs reprises: il fut reçu membre de l'Ordre du Canada (1980), décoré de la Médaille du 125e anniversaire du Canada (1992) et a été reçu «Fellow» (Honoris Causa) du Collège Canadien des Organistes (1993) et membre honoraire de la Fédération québécoise des Amis de l'orgue (2002).

Il est décédé le 1er septembre 2016.

Enregistrements

Catalogue d'oeuvres

retour au menu retour au début

Born in Victoriaville (Québec), on December 23, 1926, he received, as early as 1937, his first musical lessons from his father, Lucien Daveluy, who was organist and director of music in Victoriaville.

Raymond Daveluy studied in Montreal with Gabriel Cusson (1939-1946, musical theory) and Conrad Letendre (1942-1948, organ). In 1948, he won the Prix d'Europe and continued his organ studies in New York with Hugh Giles. Since 1946, he gives organ recitals in Canada, in the USA, in Europe and in Asia. He has been a jury member at many international competitions: Munich (1971), Philadelphia (1977), St. Alban's (1979, 1985), and Chartres (1986). In June 1998, he was a jury member at the International Organ Competition in Calgary.

In 1959, he was the first north-american organist to participate and win the Haarlem (Holland) International Extemporization Contest.

In Montreal, Raymond Daveluy was successively organist at St. Jean-Baptiste church (1946-1951), Immaculate-Conception (1951-1954) and St. Sixte (1954-1959) before being appointed, in 1960, first organist of the prestigious Beckerath organ in the basilica of St. Joseph Oratory.

Raymond Daveluy recorded works from Bach, Marchand, Corette, Franck, Liszt and Daquin.

As a composer, Raymond Daveluy wrote many works for organ now published by Éditions Jacques Ostiguy and Éditions Europart-Music and being played in many countries. He is a certified composer from the Canadian Music Center. He has composed nearly fifteen works for organ. He also has composed a sonata for trumpet and organ, a quintet for piano and strings, and choral works. Many of his works have been recorded, namely his concerto for organ and orchestra and, lately, his five sonatas for organ on SRC label.

Raymond Daveluy is the member-founder of «Mélodistes Indépendants» (Independant Melodists), a group of creators devoted to accessible modern music, who has received remarquable public support upon its creation in 1995 and who has recently published a book Pour l'amour de la musique (For the love of music).

On top of his career as composer and recitalist, Raymond Daveluy was, until 1988, organ and extemporization teacher at both Trois-Rivières and Montréal Conservatories, two schools he was once the director, the first one from 1970 to 1974 and the second one from 1974 to 1978. Among its pupils, there are Pierre-Yves Asselin, Paul Crawford, Mireille Lagacé, Lucienne L'Heureux-Arel and Rachel Laurin.

His important contribution to the Canadian musical life has been recognized many times: member of the Order of Canada (1980), Canada 125th-Anniversary Medal (1992), «Fellow» (Honoris Causa) from the Royal Canadian College of Organists (1993) and «Honorary Member» of the Fédération québécoise des Amis de l'orgue (2002).

He died on September 1st, 2016.

Recordings

Works Catalogue

retour au menu retour au début


Isabelle Demers

Text in English

Née au Québec, elle débute l'étude du piano à l'âge de 6 ans et, à l'âge de 11 ans, elle entreprend l'étude du piano et de l'orgue au Conservatoire de musique de Montréal. Après avoir terminé ses études en 2003, elle obtient une bourse d'études pour s'inscrire, pendant une année, à l'École Normale de Paris-Alfred Cortot à Paris. Elle obtient une maîtrise de l'École Julliard de New York où elle complète actuellement des études de doctorat avec Paul Jacobs. Sa thèse de doctorat, sous la supervision de Carl Schacter, est une analyse des motifs utilisés par Bach dans la Passion selon St. Jean.

Isabelle Demers a été une artiste invitée, en 2009, au Congrès national de l'American Guild of Organists (AGO) à Minneapolis et sa prestation a été diffusée sur les ondes de la radio nationale. Aussi en 2009, elle a aussi été une artiste invitée au Congrès national du Collège royal canadien des organistes (CRCO) à Toronto. En 2010, elle sera aussi invitée au Congrès national de l'AGO à Washington, D.C. Elle a été lauréate et finaliste à plusieurs concours internationaux aux États-Unis, au Canada, et en Europe. Elle donne des récitals à plusieurs endroits aux États-Unis et au Canada.

Rapidement reconnue comme l'une des organistes virtuoses en Amérique du Nord, elle est, à l'orgue, pour reprendre un qualificatif donné par le journal La Presse de Montréal, une force de la nature et un dynamo miniature qui possède une ardente virtuosité. Après avoir fait partie de l'équipe de musiciens à l'église Trinity Church, Wall Street, à New York, elle est devenu professeur d'orgue et responsable du programme d'orgue à l'Université Baylor à Waco au Texas.

Enregistrements

retour au menu retour au début

A native of Québec, she began piano study at age six and at age 11 began piano and organ study at the Montréal Conservatory of Music. After graduation in 2003, she studied on scholarship for a year in Paris at the École Normale de Paris-Alfred Cortot. She received her Master's degree from The Juilliard School in New York City, where she is currently completing doctoral studies with Paul Jacobs. Her doctoral thesis, under the supervision of Carl Schachter, is a motivic analysis of Bach's St. John Passion.

Isabelle Demers was a featured performer at the 2009 National Convention of the American Guild of Organists (AGO), in Minneapolis, and her performance was broadcast on national radio. She was a featured artist at the 2009 National Convention of the Royal Canadian College of Organists (RCCO), in Toronto, and will be a featured artist at the AGO's 2010 National Convention in Washington, D.C. She has been a prize-winner and finalist in several international performance competitions in the United States, Canada, and Europe, and performs throughout the United States and Canada.

Rapidly becoming recognized as one of North America's most virtuosic organists, she is, at the organ, a force of nature-a diminutive dynamo to whom La Presse in Montreal attributed "vehement virtuosity." After being on the music staff at Trinity Church, Wall Street, in New York City, she is now organ professor and head of the organ program at Baylor University, in Waco, TX.

Recordings

retour au menu retour au début


Nina De Sole

Text in English

Née à Santiago, au Chili, et de descendance italienne, Nina De Sole manifesta son désir d'être organiste dès le tendre âge de cinq ans et commença son éducation musique à l'École supérieur de musique du Chili. En 1981, elle vint vivre au Canada et s'installa à Montréal.

Nina De Sole commança ses études d'orgue en tant qu'autodidacte pour ensuite d'inscrire au McGill Conservatory of Music où elle obtint plusieurs Premiers prix en théorie, solfège et orgue. Elle poursuit parallèlement ses études collégiales et universitaires en traduction et en littérature à l'Université McGill où elle obtint un diplôme de Bachelor of Arts.

Par la suite, elle s'inscrivit au programme de musique sacrée et interprétation à l'orgue donné par la faculté de musique de l'Université McGill. Elle fut dans la classe d'orgue de Margaret de Castro, en direction chorale avec Iwan Edwards et assista aux classes de maîtres, récitals ou conférences de Pierre-Yves Asselin, Bengt Hambraeus, Christophe Linde, Bernard Foccroule, Michael Radulescu, et Marie-Claire Alain. En 1994, elle fut participante active and la classe de maître de Montserrat Torrent sur la musique d'orgue espagnole. En 1995, elle reçut son diplôme de Bachelor of Music.

Par la suite, Nina de Sole se perfectionna auprès de Pierre Grandmaison, organiste titulaire des grandes orgues de la basilique Notre-Dame de Montréal, tout en étant, en même temps, son organiste suppléante et assistante occasionnelle jusqu'en 1999. En juillet 2003, elle participa activement à l'Académie d'orgue d'été de McGill dans la classe d'improvisation de Julian Wachner.

Actuellement, Nina De Sole est organiste titulaire à l'église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus et l'église Notre-Dame-du-Saint-Rosaire, à Montréal.

retour au menu retour au début

Born in Santiago, Chile, and from Italian descent, Nina De Sole dreamed of becoming an organist at the tender age of five, and started her musical education at the Superior School of Music, in Chile. In 1981, she moved to Canada and settled in Montreal.

Nina De Sole started her organ studies as an autodidact, then attended the McGill Conservatory of Music obtaining several First prizes in theory, musical notation, and organ. At the same time, she persued her college and university studies in translation and litterature at McGill University obtaining a Bachelor of Arts degree.

She then began the program in Church music and Organ performance at the Music department of McGill University. There she was in the organ class of Margaret de Castro, she studied choral conduction with Iwan Edwards, and attended masterclasses, recitals and conferences given by Pierre-Yves Asselin, Bengt Hambraeus, Christophe Linde, Bernard Foccroule, Michael Radulescu, and Marie-Claire Alain. In 1994, she was an active participant in Montserrat Torrent's Spanish organ music masterclass. In 1995, she received her Bachelor of Music degree.

Afterwards, she persued her organ studies with Pierre Grandmaison, titular organist at Notre Dame Basilica, in Montreal where she was also her deputy and assistant until 1999. In 2003, she was an active participant in Julian Wachner's class on organ improvisation given at the McGill Summer Organ Academy.

Ar the present, Nina De Sole is titular organist at both St. Thérèse-de-l'Enfant-Jésus and Notre-Dame-du-Rosaire churches in Montreal.

retour au menu retour au début


Marc-André Doran

Text in English

Marc-André Doran est né à Montréal en 1961. De 1976 à 1986, il reçoit l'essentiel de sa formation musicale au Conservatoire de musique du Québec à Montréal avec Bernard Lagacé, Mireille Lagacé et Gaston Arel. Il se rend ensuite en France pour compléter sa formation auprès de Jean Boyer et de Marie-Claire Alain. À son retour au Québec, il s'inscrit à l'Université de Montréal où il obtient un doctorat en interprétation sous la direction de Réjean Poirier.

Marc-André Doran a obtenu plusieurs récompenses des Conservatoires de Montréal, de Lille et de Rueil-Malmaison. Gagnant du concours d'exécution du Collège royal canadien des organistes (1985) et du Prix de la Fondation MacMillan de Toronto (1989), la Fondation de soutien des arts de Laval lui a décerné de nombreuses bourses dont, en 1993, une Mention spéciale du jury pour l'ensemble de ses études.

Partageant ses activités entre le récital public et radiodiffusé, au Canada et en Europe, et à la chaîne Espace musique de la Société Radio-Canada où il peut allier sa passion de la musique et des disques à celle de la communication, Marc-André Doran est, depuis 1980, organiste à l'église historique de la Visitation, dans le nord de Montréal. À ce titre il a collaboré avec le facteur Hellmuth Wolff à la reconstruction de l'orgue de cette église.

Enregistrements

retour au menu retour au début

Born in Montreal in 1961, Marc-André Doran received most of his musical education, from 1976 to 1986, from Bernard Lagacé, Mireille Lagacé and Gaston Arel at the Quebec Music Conservatory in Montreal. He then went to France to complete his musical education with Jean Boyer and Marie-Claire Alain. Upon his return to Quebec, he was admitted to the University of Montreal where he completed a PhD in organ performance under Réjean Poirier's supervision.

Marc-André Doran was awarded many prizes from the Conservatories in Montreal, in Lille and in Rueil-Malmaison. Winner of the Organ Competition organized by the Royal Canadian College of Organists (1985) and the Prize from the MacMillan Foundation from Toronto (1989), the Art Foundation of the City of Laval awarded him many grants among them, in 1993, the Jury's Special Mention for the results of his musical education.

His activities are shared between public and radio-broadcasted recitals, in Canada and in Europe, and at the Espace Musique French FM network of the Canadian Broadcasting Corporation where he can combine his passion for music and recordings with his passion for communication. Marc-André Doran is, since 1980, the titular organist at the historic church of the Visitation, located in the north of Montreal. He worked with organbuilder Hellmuth Wolff in rebuilding the church's organ.

Recordings

retour au menu retour au début


Sylvain Doyon

Text in English

Né à Thetford Mines (Québec) le 10 septembre 1935. Premier prix d'orgue au Conservatoire de musique de Québec en 1966.

Il fit ses premières études musicales avec l'abbé Léon Destroismaisons au collège de La Pocatière, puis au Conservatoire de musique de Québec avec Henri Gagnon et Claude Lavoie.

Boursier du Conseil des Arts du Canada et du gouvernement du Québec, il se perfectionna, à Paris, auprès de Marie-Claire Alain. Depuis, il a partagé sa carrière entre l'enseignement au Conservatoire de musique de Québec et le concert à titre d'organiste soliste et pianiste accompagnateur. On a pu l'entendre comme soliste avec l'Orchestre symphonique de Québec, l'orchestre des Concerts Couperins et l'Orchestre de chambre de la Société Radio-Canada à Québec. Il a participé à de nombreux enregistrements pour Radio-Canada ainsi que sur disque.

En octobre 1990, il reçut le prix hors scène de la Fondation de l'Opéra de Québec, dans le cadre de la remise des prix du Conseil de la Culture de la Ville de Québec.

À Québec, après avoir été organiste-titulaire des orgues de l'église Saint-Cœur-de-Marie pendant plusieurs années, il a été organiste-titulaire des grandes orgues de l'église Saint-Jean-Baptiste et ce jusqu'à sa retraite.

Enregistrements

retour au menu retour au début

Born in Thetford Mines (Québec) on Septembre 10, 1935. First organ prize at the Conservatory of Music of Québec in 1966.

Following his first musical studies with Rev. Léon Destroismaisons at the Pocatière College he went to the Conservatory of Music in Québec City to study with Henri Gagnon and Claude Lavoie.

Bursary of the Canadian Arts Council and of the Québec government, he went to Paris to study with Marie-Claire Alain. Since then, he divides his time between teaching at the Conservatory of Music in Québec City and leading a career as organist soloist and piano accompanist. He was heard as solist with the Québec Symphony Orchestra, the Concerts Couperins Orchestra and with CBC Québec Chamber Orchestra. He made several recordings for the CBC and several other recording labels.

In October 1990, he received the outstage prize from the Québec Opera Foundation within the gala presentation organized by the Culture Council of the City of Québec.

In Québec City, after being main organist at St. Coeur-de-Marie church, he was main organist at St. Jean-Baptiste church until his retirement.

Recordings

retour au menu retour au début


Danielle Dubé

Text in English

Née à Rimouski en 1962, Danielle Dubé a étudié l’orgue et le clavecin à l’université d’Ottawa. En 1987, elle obtenait le Diplôme Supérieur d’interprétation de l’université Concordia (Montréal) et méritait le Prix Philip Cohen pour l’excellence, décerné par cette institution.

En 1981, elle obtient un Premier Prix pour la section orgue au Concours de Musique du Canada. En 1985, elle remporta les honneurs du concours John Robb organisé par la section de Montréal du Collège Royal Canadien des Organistes ainsi qu’un Second Prix au Concours National d’orgue du CRCO.

Elle a enregistré, il y a quelques années, les oeuvres complètes pour orgue de Déodat de Sévérac au grand orgue Casavant de la cathédrale de Sherbrooke.

Danielle Dubé joue régulièrement en récital et on l’entend fréquemment sur les ondes de Radio-Canada. Elle occupe présente le poste d’organiste et de maître de chapelle à l’église luthérienne St. Peter’s d’Ottawa.

Enregistrements

retour au menu retour au début

Danielle Dubé was born in Rimouski (Quebec) in 1962. She studied organ and harpsichord performance at the University of Ottawa and completed her graduate diploma at Concordia University in 1987 where she was awarded the Philip Cohen Prize for excellence.

In 1981, she was awarded the First Prize of the Canadian Music Competition for the organ section. In 1985, she won the John Robb Competition organized by the Montreal Center of the Royal Canadian College of Organists, and was awarded the Second Prize in the RCCO National Organ Playing competition.

She recorded, a few years ago, the complete organ works of Déodat de Séverat on the Canavant organ in the Cathedral in Sherbrooke (Québec).

Danielle Dubé plays frequently in recitals and is often heard on the CBC FM French network. She is presently Organist and Choir Director of St. Peter’s Lutheran Church in Ottawa.

Recordings

retour au menu retour au début


Hélène Dugal

Text in English

Née à Verdun (Québec) en 1949, elle a seize ans quand elle entre au Conservatoire de musique de Montréal dans la classe d'orgue de Bernard Lagacé. Sept ans plus tard, en 1972, elle y obtient un "Premier Prix avec très grande distinction" et se perfectionne ensuite en France (Michel Chapuis), au Conservatoire de musique de Genève (Lionel Rogg) et en Italie (Luigi Ferdinando Tagliavini), grâce à l'appui du Ministère des Affaires culturelles du Québec et du Conseil des Arts du Canada.

à vingt et un ans, Hélène Dugal est déjà lauréate de quatre concours internationaux d'orgue: 2e Prix de Vancouver (Canada, 1969), 3e Prix de Bruges (Belgique, 1970), 2e Prix de Genève (Suisse, 1970) et 2e Prix de St-Albans (Angleterre, 1971). Par la suite, elle se méritera un Diploma d'Onore à Bologne (Italie, 1973) et un 2e Prix à Innsbruck (Autriche, 1977).

En 1974, elle fonde la Studio de musique ancienne de Montréal avec ses collègues Réjean Poirier et Christopher Jackson. Elle participera à la consolidation de cette société musicale jusqu'en 1977.

En 1975, elle est nommé titulaire du grand orgue de la basilique-cathédrale Marie-Reine-du-Monde à Montréal (Québec). Tout en menant une carrière active de concertiste, elle s'intéresse à l'organisation de projets culturels et liturgiques à la basilique-cathédrale. De 1975 à 1981, elle y organise plus d'une centaine de récitals d'orgue. En 1987 et 1988, elle introduit, à la cathédrale, la célébration solennelle des vêpres dans le cadre de Orgues, Paroles et Vêpres, une série de récitals d'orgue commentés. à cette époque, elle s'emploie également à permettre que soit déposé au département des Archives historiques de l'Université de Montréal le patrimoine musical de la basilique, une imposante bibliothèque musicale édifiée par Guillaume Couture et Arthur Laurendeau durant la première moitié du XXe siècle. En 1991, elle publie son premier disque compact Cathédrales où elle interprète des œuvres de Vierne, de Franck et de Boëllmann. En 1996, au terme d'une importante restauration du grand orgue de la basilique, réalisée par la maison Guilbault-Thérien, elle inaugure son nouvel instrument devant plus de 1500 personnes. Le critique Claude Gingras, du quotidien La Presse, qualifiera l'événement de "magistrale inauguration par Hélène Dugal".

Depuis 1989, Hélène Dugal est responsable de la musique à l'Office national de liturgie, un organisme de la Conférence des évêques catholiques du Canada. De 1990 à 1996, elle y coordonnera, avec la collaboration de plus de 25 musiciens et compositeurs canadiens, le projet de création musicales Psaumes et Acclamations, une collection de 7 volumes publiés chez Novalis et regroupant les psaumes de la messe et les acclamations à l'évangile des dimanches et des fêtes des trois années liturgiques. Depuis juin 1997, elle travaille à l'élaboration d'un manuel francophone de chants liturgiques au sein d'un comité international regroupant la Belgique, la France, la Suisse et le Canada.

En 1990, Hélène Dugal a par ailleurs fondé LAUDEM l'Association des organistes du diocèse de Montréal qui deviendra, en 1992, l'Association des organistes liturgiques du Canada: un mouvement réunissant plus d'une centaine d'organistes liturgiques de vingt diocèses francophones du Canada pour la promotion et le développement de leur ministère dans l'église catholique romaine. Sous l'impulsion de sa présidente fondatrice, LAUDEM favorise la recherche sur la musique dans la liturgie (Bulletin de Laudem) et la création d'œuvres musicales pour la liturgie (éditions Laudem).

Au cours de l'été 1998, Hélène Dugal a été l'invitée de la Semaine Romande de Musique et Liturgie à l'abbaye de Saint-Maurice (Valais, Suisse), une prestigieuse session annuelle sur la musique et la liturgie dans l'église.

Enregistrements

retour au menu retour au début

Born in Verdun (Quebec) in 1949, she is sixteen years old when she was accepted at the Montreal Music Conservatory in Bernard Lagacé's organ class. Seven years later, in 1972, she is awarded a "First Prize with very high distinction" and goes to study in France (Michel Chapuis), at the Geneva Music Conservatory (Lionel Rogg) and in Italy (Luigi Ferdinando Tavigliani) thanks to grants obtained from the Quebec Ministry of Cultural Affairs and the Canadian Arts Council.

At twenty one, Hélène Dugal is already a prize winner of four international organ competitions: 2nd Prize in Vancouver (Canada, 1969), 3rd Prize in Bruges (Belgium, 1970), 2nd Prize in Geneva (Switzerland, 1970) and 2nd Prize in St. Albans (England, 1971). Afterwards, she is awarded a Diploma d'Onore in Bologna (Italy, 1973) and a 2nd Prize in Innsbruck (Austria, 1977).

In 1974, she founded, with colleagues Réjean Poirier and Christopher Jackson, the Studio de musique ancienne de Montréal (Montreal Ancient Music Studio). She would be active in that group until 1977.

In 1975, she is appointed titular organist at the Marie-Reine-du-Monde Cathedral-Basilica in Montreal (Quebec). While pursuing a career as concert organist, she became involved in cultural and liturgical projects at the Cathedral-Basilica. From 1975 to 1981, she organized more than a hundred organ recitals. In 1987 and 1988, she introduced, at the Cathedral-Basilica, the solemn celebration of Vespers as part of Organs, Word and Vespers, a series of commented organ recitals. During the same time, she initiated a project which would allow the imposing musical library built by Guillaume Couture and Arthur Laurendeau during the first half of the 20th century at the Cathedral-Basilica to be transferred to the Historical Archives Department at the University of Montreal. In 1991, she recorded works from Vierne, Franck and Boëllmann on her first CD Cathédrales. In 1996, after a major restoration, by Guilbault-Thérien, of the organ at the Cathedral-Basilica, she inaugurated her new instrument before 1500 persons. The daily newspaper La Presse music critic, Claude Gingras, would describe the event as "magnificent inauguration by Hélène Dugal".

Since 1989, Hélène Dugal is responsible for musical affairs at the National Liturgy Office, a body of the Canadian Conference of Catholic Bishops. From 1990 to 1996, she co-ordinated, with the help of more than 25 Canadian musicians and composers, the Psalms and Acclamations musical creation project, a 7-volume collection, published by Novalis, which contains psalms for the mass and Gospel acclamations for all Sundays and feasts during three liturgical years. Since June 1997, she is working on a French manual of liturgical hymns within an international committee regrouping Belgium, France, Switzerland and Canada.

In 1990, Hélène Dugal founded LAUDEM, Diocese of Montreal Association of Organists, which would become, in 1992, the Canadian Association of Liturgical Organists: a group of more than a hundred liturgical organists coming from twenty French-speaking dioceses in Canada working on the promotion and the development of the music ministry within the Roman Catholic Church. Through the impetus given by their founding president, LAUDEM supports research on liturgical music (Laudem Bulletin) and creation of musical works for the liturgy (Lauden Editions).

During the summer of 1998, Hélène Dugal was a guest at the Music and Liturgy Conference in St. Maurice Abbey (Valais, Switzerland), a prestigious annual conference on music and liturgy within the Roman Catholic Church.

Recordings

retour au menu retour au début